La tessiture d’une scie

la question de la tessiture de la scie .

La tessiture d’une scie est une question de controverse.

  • Un piano : la note extrême aigu  a droite est aigrelette . La note basse a gauche est presqu’inaudible . Sur une harpe la note la plus aiguë  c’est un « tic » décevant . Sur la scie on a la mème chose: on doit martyriser la scie pour obtenir une note aigüe , qui sera faible  et appuyer sur l’archet pour sortit une note très grave. Est ce que ces notes extrêmes sont « normalement  » jouables dans un morceau ? Si on le considère alors on peut dire ma scie couvre 3 octaves . Sinon il faut rester plus modeste et parler de 2.5 octaves pratiques sonores et jouables . Certes la tessiture sera moins présentable mais plus conforme a la pratique de l’instrument. Il reste qu’on peut toujours faire des progrès et trouver un acier et surtout des dimensions et un rapport longueur /largeur qui feront gagner en sonorité soit dans les basses soit dans les aigus soit dans les 2 . C’est faisable. De même on peut rechercher un acier qui ait un son plus ample et moins métallique dans les aigus .C’est faisable: que celui qui a des idées sur ces sujets me le dise : je suis intéressé et accepte de dépenser temps et argent sur ce sujet …

Puis je fabriquer une scie ?

Puis je fabriquer une scie?

On me demande : puis je fabriquer moi même une scie ?

Puis je fabriquer une scie ? On me demande si en partant d’une scie de bucheron ou d’amateur bricoleur on peut obtenir des sons Une scie de menuisier ou de bucheron , rend un maigre son sur a peine un demi octave . Je comprends qu’un manuel veuille fabriquer une scie en partant d’une tôle d’acier .
Pour fabriquer une scie il faut  une plaque de tôle d’acier dur de 0.8 ou 0.9 ou 1 mm d’épaisseur en acier. On ne trouve pas cela chez Castorama . Il existe des marchands de tôle, mais livreront ils 1 m2 ?Et dans quelle qualité quelle dureté?  Imaginons que vous trouviez un acier . Il faut ensuite connaitre les dimensions d’une scie ou  copier les dimensions d’une scie existante . C’est possible . Découper cet acier dur , ce qui veut dire que vous disposez d’un massicot puissant ou d’un engin laser. Vous n’avez ni l’un ni l’autre,  donc il faut trouver un artisan. Il y en a . Mais acceptera t il de faire une seule découpe? Elle coutera fort cher. Puis  ébarber les cotés . Faire les trous de fixation, or aucune mèche du commerce ne résiste car l’acier à percer est aussi dur que la mèche. Autant de recherches autant de problèmes .
Ensuite il faut faire une poignée :  petit travail de menuiserie .Mais la fente dans laquelle viendra se fixer la scie doit être précisément de 0. 8 ou 0.9 ou 1mm . Il n’y a que les scies a métaux qui conviennent ou des scies japonaises . Il faudra enfin trouver les vis de liaison ou d’assemblage pour boulonner  l’ensemble .Enfin il vous faudra aller chez un marchand de musique acheter (cher ) un archet et de la colophane .. 
Je vous dis donc sans détours : je vous comprends, j’ai fait de même.  Abandonnez l’idée. Vous allez y perdre votre jeunesse et votre argent. Je n’ai pas perdu ma jeunesse, c’était déjà fait,  mais j’ai perdu du temps en  recherches en téléphones en visites et en essais.

Se perfectionner en scie musicale

Se perfectionner en scie musicale .

On me demande souvent : comment se perfectionner en scie musicale

Comment se perfectionner en scie musicale ? C’est l’ambition de tout musicien en face de son instrument.  La période de dégrossissage est courte : on arrive vite à monter une gamme, à jouer god save the queen.
Pour connaitre ses défauts : s’enregistrer et écouter la bande : et là ou on pensait avoir fait une bonne prestation on entend tous les défauts, qui sont :
note imparfaite : on est un demi ton au dessus ou au dessous/ on a corrigé la note par un discret mouvement du poignet mais la correction est audible et gênante / on est arrivé a la note  par un glissando  inutile dans la mélodie et qui n’a montré que votre hésitation / la transition manque de netteté : le poignet gauche a été trop lent ou a marqué une très légère imprécision/ il faut acquérir par réflexe une connaissance des positions des notes et y aller d’un geste net mais non brutal /   on a trop compté sur le soutien de la note vers les basses et il n’y a plus de son/ ou au contraire on a trop compté sur le soutien facile vers les aigus et le son est trop fort / le bruit parasite « dzing » ,très difficile à éviter, il  est  fréquent surtout dans les basses : le remède unique : ne pas appuyer l’archet : jouer « léger « , ce bruit se produit en forte surtout parce que la lame vibre avec une grande amplitude. Si on joue piano ce bruit est mois net. Étrangement et par hasard j’ai diminué ce bruit parasite en utilisant  un archet usé au point d’avoir perdu les 3/4 de ses crins : la surface de contact étant moindre le bruit parasite est faible.
Je veux rassurer les débutants : pour jouer seul il n’est pas impérieux de jouer de façon parfaite . Pour jouer devant un groupe d’amis non plus : les amis découvrent l’instrument ,écoutent le son ,sont intrigués et se demandent  comment et pourquoi ce triangle de métal produit ces sons nouveaux  et veulent essayer : le succès , vous l’avez déjà  .  En France il n’y a peut être qu’une centaine de bons joueurs .Et quelques virtuoses capables de jouer en orchestre.

scie musicale: est ce difficile ?

scie musicale: est ce difficile ?

scie musicale: est ce difficile ?

 
Scie musicale: est ce difficile ? non…et oui !
Je réponds : il y a 2 façons de jouer de la scie:
Jouer de manière récréative, pour soi ou pour animer une manifestation ,ou un spectacle, ou un numéro, ou pour ajouter a vos prestations un nouveau numéro : il s’agit de faire reconnaitre un air, une mélodie populaire .
La scie est bien adaptée car étant peu connue elle va intriguer par le son ou le volume du son  et le geste inconnu du joueur. Dans ce cas il n’est pas nécessaire de jouer d’une façon parfaite : le public ne jugera pas la justesse de la performance ,mais sa nouveauté,et il sera surpris et satisfait.
Quelques heures de pratique ,une bonne oreille, quelques heures de patience et god save the queen  sera parfait .
Pour le musicien, pour celui qui maitrise déjà un instrument , pour celui qui recherche la justesse de l’interprétation , qui veut jouer dans une formation, il faudra une attention plus soutenue, plus persévérante, afin de donner a la scie tout son sens de véritable instrument de musique.
En fait  on peut jouer longtemps assez mal : et puis un jour d’un coup on constate que le coup est pris que la note est juste ,qu’on peut jouer sans regarder le geste : on progresse par a coups.
En d’autres termes il y a 2 niveaux de difficultés: jouer sans rechercher la perfection et c’est ce que recherche la majorité des musiciens . Ou jouer en exploitant l’instrument de façon parfaite mais il faut du temps.

Tenue de la scie

Tenue de la scie

Tenue de la scie

La tenue de la scie : la position usuelle est la position assise, sur un tabouret, ou une chaise plutôt haute, dont l’assise est ferme, les fesses sur le bord de la chaise, les jambes collées,  les genoux joints ,les pieds joints.
La poignée est posée entre les cuisses et tenue fermement serrée. Elle ne doit ni bouger ni choir . La scie est alors verticale devant vous, elle est plus haute que votre tête,et doit pouvoir rester seule dans cette position . Si la poignée glisse, c’est qu’ en général elle est trop petite et glissante. Je colle du scratch sur la poignée et je gagne en tenue . Je peux même entourer la poignée d’un linge pour la rendre plus confortable.Là, je déplore que la plupart des fabricants fassent des poignées petites et vernies: on perd en maintien et en confort. Serrer les cuisses demande au début un effort mais devient vite réflexe .
Cette position est recommandée par Jacques Keller qui en 1936 s’est vivement intéressé a la scie au point de déposer un brevet, dont j’ai un exemplaire, et une méthode, dont les photographies d’époque font sourire..
Il existe aussi la position debout, la poignée serrée entre les cuisses. Son argument essentiel est, a mon avis une position plus spectaculaire devant un public,  que la position assise.
Et puis certains fabriquent  un socle fixé au sol, dans lequel la poignée vient se fixer et tenir verticalement . Un de mes clients souffre d’une prothèse des genoux, et a fabriqué ainsi  un socle de maintien. On voit sur internet  ces inventions personnelles qui prouvent que chacun sait s’adapter. 

 

scie musicale vente

scie musicale vente

scie musicale vente
Scie musicale vente : il y de nombreux vendeurs en occasion qui vendent leur scie  ; on trouve des scies anciennes , d’avant 1940, et des scies de tout poil, avec des formes de poignées différentes. En principe toutes sont sonores et satisfaisantes pour un débutant ,c’est a dire qu’elles permettront toutes de débuter ou progresser ou faire un spectacle de cirque .
Ensuite si vous vous attachez au son très particulier et attachant de la scie et si vous vous  en faites un ami presque quotidien, vous connaitrez l’instrument et pourrez acheter un autre modèle .
Il y eu des modèles parfaits avant 1940 ,  age ou la scie connaissait un certain engouement : il y avait des aveugles aux coins de rue qui rendaient l’instrument populaire, et des clowns de cirque qui le faisaient connaitre.
En occasion : regardez l’offre : que comprend elle ?  archet, manette de flexion, housse, colophane.?…un archet dans un magasin de musique coute 50 E; la manette de flexion n’existe pas en magasin de musique et peut être remplacée par une pièce de bois un peu façonnée, la housse est utile  pour un déplacement et le rangement contre la rouille etc.
DSC00828
scie américaine très populaire mais inconnue en France

fabriquer scie musicale

fabriquer scie musicale

fabriquer scie musicale : commencer par sa conception .

 

Fabriquer scie musicale est un compromis. C’est un compromis entre plusieurs données. Sachant que l’essentiel est dans le choix de l’acier qui doit être sonore .Il y a des vendeurs grossistes de métaux en tous genres : ils ont un catalogue avec des références européennes. Si on demande :  je cherche de l’acier pour fabriquer une scie musicale,on plonge l’interlocuteur dans la stupéfaction . Ils vendent des références , ou des aciers pour fabriquer des couteaux,ou des casseroles, ou des tôles de toitures ou des carrosseries de voiture. Pour chaque usage  il y a une ou des références européennes qui conviennent , mais pour la scie musicale, pas de référence connue..alors il faut faire des essais…
  Il est possible de connaitre la composition chimique de l’acier au moyen d’un spectromètre . On verra  combien il y a de carbone ,de magnésium, de nickel ou d’autres matériaux….. . Ce qu’on ne sait pas c’est le détail des traitements de laminage :  détails des températures et durées de la trempe et du revenu. On ne peut donc copier un acier sonore  dans ses traitements . Ce d’autant plus que les usines de laminage conservent leurs secrets ou  leurs procédés . A ma connaissance il n’est donc pas possible de faire une copie parfaite d’un acier . Ou bien si on arrive a connaitre la composition et les traitements d’une scie référence , un laminoir vous demandera une quantité minimale de 500 Kg ce qui est impensable pour cette modeste industrie.
J’ai téléphoné a un fabriquant d’accordéons, imaginant que les fines lames qu’il emploie doivent être sonores et qu’une information pouvait m’être utile . Il m’a opposé la confidentialité.
On est donc réduit a trouver un acier chez un grossiste revendeur, au hasard,  après des essais et s’en tenir à l’acier le plus satisfaisant ..
Quant à la conception : une lame large en base : zone des basses . Zone étroite : zone aiguë qui ne doit pas donner un son trop métallique.Longueur :il faut trouver le meilleur rapport largeur en base largeur au sommet sur longueur de la scie . Une scie longue fait parcourir au bras plus de distance qu’une scie courte . Une scie longue fatigue le bras inutilement et forme un ressort plus difficile a contrôler donc on risque la fausse note .
Épaisseur métal  : elle varie entre 0.8 et 1 mm. Sachant que 0.8 est souple sous le poignet donc pas fatigant , mais a l’inconvénient de devoir bien maitriser le geste. La découpe doit être faite dans le sens du laminage: c’est le point majeur dans le brevet Keller de 1936 dont j’ai un exemplaire .
Scie soprano, ténor , basse. Il est possible de fabriquer des scies étroites moyennes ou larges donnant ainsi des sons différents . A mon avis cela n’est guère utile. Un  violon est un violon et n’est ni un alto ni un violoncelle.
La poignée. Elle doit être exactement fixée,c’est a dire que le trait de scie dans lequel vous introduisez la lame doit être de .0.8 ou 0.9 ou 1 mm très précisément .Si le trait de scie est trop large il se produit des vibrations parasites .Keller avait bien remarqué ce problème et en a parlé dans son brevet . On peut imaginer toutes sorte de poignées.La plupart sont vernies elles glissent entre les cuisses .
Les dents : elles ne jouent aucun rôle sonore sinon un rôle visuel qui rappelle la scie  du bucheron .Et elles déchirent le pantalon.

scie musicale prix

scie musicale prix

scie musicale  prix.

 

Scie musicale prix : on trouve des prix divers . En occasion ils vont de 80 à 500 E . Bien lire quand on lit une annonce d’occasion :l’archet , la colophane ,la manette de flexion,la housse et le port sont ils inclus ? Y a t il une méthode pour apprendre ?  Si vous devez acheter un archet dans un magasin de musique, comptez 50 E minimum . Une manette de flexion est indispensable, bien que des virtuoses s’en passent, mais ils ont l’habitude et la manette de flexion repose les doigts. Donc regarder ce que contient l’annonce et comparez.

 

Est ce que le prix a une influence sur la qualité ?
Le commerce en France est libre donc chacun propose son produit au prix qu’il veut. Certain disent : je ne travaille pas pour rien et je les comprends, certains disent je me contente d’un profit modeste , et je les comprends, d’autres disent je ne vends pas cher et je crée mon profit par la quantité vendue, et je les comprends. Certains disent : la mise au point m’a couté très cher donc je dois amortir ces dépenses, et c’est normal.
Ce qui précède signifie que les prix de vente n’ont guère de relation avec le prix brut d’une scie : par prix brut j’entends cout de l’acier + cout de la découpe+ cout du bois de la poignée et cout du façonnage de cette poignée + cout des rivets . L’acier n’est pas cher , la découpe est industrielle par laser, la poignée n’est guère qu’une simple pièce de bois façonnée.
Ce qui précède signifie qu’on ne peut pas dire : c’est cher, donc c’est bon,  pas plus que c’est bon marché, donc c’est mauvais.  C’est plus compliqué . Ceci dans le neuf comme dans l’occasion .

 

 

Choix d’une scie

DSCN0784
scie allemande Feldmann

 Choix d’une scie

Choix d’une scie

 

Choix d’une scie . Il y a 2 sortes de joueurs de scie confrontés au choix d’une scie :  le musicien qui  déjà possède une scie, qui se débrouille et qui veut progresser . Il regarde alors les joueurs virtuoses qu’on voit sur internet , et qui sont nombreux : il y a des Françaises,des Français, des Japonais, des Polonais, et très probablement des joueurs de tous les pays. Le réflexe alors est de regarder attentivement la scie et tacher de deviner la marque .Ce n’est pas facile : on regarde la poignée, la longueur, la forme, mais comme il y a des fabricants partout dans le monde et même en Australie on ne peut en général déterminer la marque et la provenance . Le procédé qui consiste à dire : je veux avoir la scie de tel ou tel virtuose est donc voué à l’échec.

 

 
Combien y a t il de grands joueurs en France ? Ils ne sont pas nombreux : peut être une centaine. Une centaine de fanatiques, qui ont chacun leur façon de jouer,  leur rythme, leurs attitude sur la chaise, ou debout, ou aidés d’un accessoire qui maintient la poignée de la scie au sol. Certains jouent plutôt des rythmes lents, ou la scie excelle, ou d’autres se risquent dans la musique country, ou bien même accompagnent un orchestre classique.
Un débutant ou un artiste clown : ils n’auront pas cette exigence:  ils ne cherchent pas la perfection ni l’exploit : ils recherchent plutôt la facilité d’apprentissage et d’expression.  Dans ces conditions la plupart des scies conviennent,  j’écarterai celles qui sont très longues : elles sont fatigantes pour le bras gauche qui se trouve en extension permanente et parce que trouver l’emplacement précis de la note est plus difficile.
C’est ce que je disais quand je parlais de scies d’occasion : vous ne risquez pas grand chose à acheter de l’occasion : la scie est inusable et toutes les scies fonctionnent;
Combien se vend- t – il de scies en France par an ? C’est un très petit marché, confidentiel: je suppose qu’il se vend entre 50 et 100 scies occasion  plus neuf .C’est très peu et c’est dommage en raison de l’originalité du son, des possibilités de la scie: c’est un instrument méconnu. Il y avait autrefois des aveugles qui jouaient au coin d’une rue, et qui étaient une curiosité sonore car la scie s’entend de loin, ou le film pittoresque Delikatessen avec plusieurs morceaux de scie. En fait les seuls qui jouent de la scie en public sont les clowns, ou les animateurs de soirées qui agrémentent leurs numéros avec un moment de scie . C’est d’ailleurs cette rareté qui provoque  la curiosité du public . Vous voulez être remarqué ? Apprenez la scie, vous serez le bienvenu !

jouer de la scie

jouer de la scie

 

 

Pour mieux jouer de la scie ,voila quelques conseils.

Jouer de la scie : vous êtes débutant: je reconnais que la première heure est laborieuse: les genoux bougent, la main gauche fait n’importe quoi, la flexion et l’effort du poignet doivent être contrôlés , dés qu’on obtient une note claire on veut d’autres notes alors qu’une note claire doit être répétée.J’ai mis une bonne heure , il y a 20 ans,  pour monter une gamme boiteuse.
Et  vous voulez mieux jouer de la scie. Vous avez surmonté les quelques grincements du début, votre gamme montante est correcte et » god save the queen « est bientôt juste . Vous attaquez  » o sole mio » et c’est là qu’est la satisfaction ; en effet o sole mio est une mélodie rêvée pour la scie: aigus puissants, émotion, expression de la passion, des demi tons sensuels, qu’on peut exagérer à plaisir , des vibratos  bienvenus, différentes façons de bien s’exprimer sur cet air bien connu, sourire  des auditeurs qui reprennent en chœur .
Le but quand on est « débrouillé » c’est de trouver pile la note parfaite . Quelques centimètres à coté et la note est fausse , ou un ton au dessus ou au dessous ou un demi ton à coté et tout est faux . Rassurez vous : les plus grands ne réussissent  pas à faire des morceaux parfaits: on perçoit  à un certain moment un quart de note ou même une demie note d’erreur et on est déçu et aussi rassuré : d’autres et même les plus grands peuvent progresser .
Trouver d’instinct la note juste demande une grande attention et même de la concentration. Par exemple si par réflexe vous bougez la jambe pour un meilleur confort en cours de jeu ,la flexion de la scie sera modifiée et le son modifié. Donc ne pas bouger la jambe ou la cuisse, même par réflexe .
Deuxième difficulté: éviter les grincements parasites sur l’archet quand la lame vibre on entend » ziiing » : ces grincements ,vous ne les entendez pas vous même parce que vous êtes tout à  l’effort de trouver la note,  mais essayez de vous enregistrer et vous les entendrez. Il y a 2 solutions pour éviter les grincements : faire la note et écarter l’archet immédiatement .Et surtout jouer « léger » ,sans appuyer l’archet trop fortement . Quand on repose l’archet sur la scie, pour continuer le morceau, le faire fermement et non dans un geste hésitant . Enfin j’ai remarqué que mon archet ,usé ,a perdu la moitié de ses crins ,il fonctionne aussi bien et crée moins de grincements …
Troisième difficulté: l’utilisation du soutien de la note : partant d’une note grave la scie soutient la note vers l’aigu : oui .Mais avec une perte de puissance. Et si vous avez besoin d’une note aiguë puissante , il faudra partir d’une note grave puissante, ce qui n’est pas toujours facile. Il faut parfois rajouter un coup d’archet dans le grave pour obtenir un aigu sonore ; ce qui peut altérer le rythme .
Quatrième difficulté: les aigus extrêmes sont difficiles : on est à bout de bras, le son  est faible, un peu métallique et on veut vite s’en sortir. Et la même chose dans les extrêmes graves : parfois le son se perd, il faut relancer la vibration et revenant vers le médium . . Bref de la patience, et ce sera beau, et on vous en redemandera..

scie 3